Le cuju : l’ancêtre du football

Plus de deux mille ans avant la coupe du monde, les chinois jouaient au cuju : l’ancêtre du football. Aujourd’hui, le cuju a presque disparu tandis que le football réunit des millions de personnes.

Le cuju, ou 蹴鞠, prononcer « tsoudjou », est un sport de balle opposant deux équipes séparées par un filet d’une hauteur variable (entre 1,5m et 2,4m). L’objectif est de marquer le plus de points en faisant passer une balle dans un trou de 60 cm de diamètre dans le filet, qui représente le but.

Le trou est aussi appelé « fengliuyan » ou « œil proéminent ». La balle peut être renvoyée avec toutes les parties du corps, excepté les mains. Il existe différents type de cuju, chacun avec ses propres règles, le plus populaire étant le « Zhu Qiu », pratiqué dans des tenues traditionnelles chinoises.

Ce sport a été inventé en Chine, durant la Période des Royaumes combattants (Ve au IIIe av. J-C), il y a plus de deux mille ans. Il servait initialement d’entraînement militaire afin que les soldats restent en bonne forme physique tout en se divertissant, mais il a fini par gagner le domaine public.

Le nom « cuju » est composé de « cu », qui signifie « coup de pied » et de « ju », qui signifie « balle en cuir ». Initialement, la balle renvoyée par les deux équipes était en cuir et garnie de plumes, mais lors du développement de ce sport, elle est devenue vide avec une coque à deux couches.

Son développement a permis au Vietnam, au Japon et à la Corée d’y jouer. Le cuju ne s’est pas bien popularisé dans le reste du monde et a presque disparu après le XIVe siècle. Cette disparition est due à l’interdiction de ce sport prononcée par l’empereur fondateur de la dynastie Ming, Hongwu (1368-1398), à cause de la négligence de fonctionnaires trop passionnés.

Il reste un sport populaire en Chine et une démonstration a été réalisée le 21 novembre 2022 au Qatar à l’occasion de la coupe du monde de football. La présence du cuju à cet évènement n’est pas un hasard ni une provocation : le cuju a été reconnu le 15 juillet 2004 comme ancêtre du football par l’ancien président de la FIFA, Sepp Blatter. Cette reconnaissance renforce l’importance de la Chine dans les relations internationales. L’Italie et le Paraguay continuent d’affirmer que ce sont eux qui ont créé l’ancêtre du football. L’Angleterre soutient sa position de pays élaborateur du football actuel. Cette compétition, quelque peu puérile, n’empêche pas le football d’être un sport qui réunit le monde entier.

Il est possible de trouver plus d’informations sur : https://www.globaltimes.cn/page/202212/1281080.shtml