« L’Ukraine est un pays de cicatrices ».

Sélectionnée dans le cadre du prix Vauban, pour son roman « A crier dans les ruines », traitant d’amour et d’exil suite à la catastrophe de Tchernobyl, Alexandra Koszelyk, écrivaine et professeure de grec ancien, a rencontré deux classes de seconde du lycée et a accepté d’être interviewée par ALETHEIA. Photo d’Alexandra Koszelyk par Patrice Normand Malaury Violette : Qu’est-ce qui vous a incité à écrire ce livre ? … Continuer de lire « L’Ukraine est un pays de cicatrices ».